dimanche 27 juillet 2014

Perte de deux âmes de SANAGA-YONG


Nous sommes sous le choc de la mort de deux de "nos" chimpanzés - un victime d'un braconnier/trafiquant et l'autre est mort d'une maladie virale terrible. 


À la fin de Juin, le jeune mâle adulte MOON est sorti de son enclos de 20 hectares et a disparu dans la forêt environnante. Nous l'avons cherché chaque jour et avons été surpris de ne trouver aucune trace, signe de lui, surpris qu'il ne revenait pas. Nous avons appris qu'un braconnier l'a tué à quelques kilomètres du Centre peu après qu'il ait quitté son enclos. Il avait sans doute perdu son chemin dans la forêt. Il n'avait pas peur des gens et ne se cachait donc pas. Il été particulièrement tendre et proche de Lucy, une femelle qu'il adorait. Bien que nous ne pourrons jamais faire revenir Moon à la vie, nous faisons tout notre possible pour appliquer la loi camerounaise protégeant intégralement les grands singes. Nous espérons annoncer bientôt une arrestation dans les jours à venir et une condamnation de prison ferme pour ce tueur de grands singes. 

Environ une semaine après la mort de Moon, le 6 Juillet, la "variole du singe" a coûté la vie de notre douce et grande MIKA. Nous l'avions sauvé en Juillet 2003, quand elle avait moins d'un an. Elle s'est battue pendant huit jours contre l'infection, mais elle s'est avérée être trop violente pour elle. Ce virus est une zoonose qui peut être portée par les petits mammifères comme les rats et les écureuils. 


Les pertes de Moon et Mika nous ont dévasté, mais nous devons continuer pour le bien de tous les autres chimpanzés. Nous avons besoin de votre soutien plus que jamais. Nous venons de lancer une campagne Indiegogo pour construire une enceinte qui fournira une sorte de "maison forestière permanente" pour certains de nos jeunes bébés et des adultes, y compris les femelles adultes pouvant adopter les bébés.

Voici le lien en anglaisles contributions peuvent être expédiées jusqu'en France !

Merci d'avance pour votre soutien !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire