mercredi 1 février 2017

Portraits "chimpanzés" du groupe de Jacky

Le groupe de Jacky est le plus grand groupe de chimpanzés du Centre Sanaga-Yong. Ces 20 chimpanzés passent leurs journées dans un enclos de 20 acres de forêt naturelle dans la province de l'Est du Cameroun. Alors que le groupe est nommé d'après "Jacky", celui-ci n'est plus le mâle alpha depuis quelques années. Jacky a maintenant plus de 50 ans et il est affectueusement appelé le «grand-père» de Sanaga-Yong. Il est respecté par tous et jouit de la vie sans les responsabilités d'un leader de groupe.

Qui est donc le mâle alpha du groupe de Jacky ? Quelques membres du personnel soigneurs disent que "Simon", âgé de 17 ans, règne sur le groupe (troisième rangée tout à fait à droite), mais d'autres disent que "Futur" de 16 ans (troisième rangée, second portrait en partant de gauche) est l'alpha. "Futur" est arrivé à Sanaga-Yong en mai 2001, après que Ofir Drori, fondateur et directeur de l'organisation de EAGLE NETWORK, l'ait sauvé du commerce de la viande de brousse au Cameroun. Ofir appela ce chimpanzé bébé "Futur" parce que c'était ce qu'il voulait donner, à lui et son espèce: un futur. 

Voici la liste de toutes les personnalités du groupe de Jacky :  

Ligne supérieure: Alice (f), Cindy (f), Hope(f), Luke (m), Niete (f) 
Ligne 2: Bikol (m), Emma (f), Jacky (m), Mado (f), Njabeya (f) 
Ligne 3: Bouboule (m), Futur (m), Leila (f), Moabi (m), Simon (m) 
Ligne 4 (en bas): Caroline (f), Gabby (m), Lucy (f), Mowgli (m), Stanley (m)


Photo : Sandra CASTI

lundi 30 janvier 2017

Empreinte de chimpanzés

La saison des pluies permet de retrouver des traces intéressantes tout autour du centre Sanaga-Yong et parmi elles, nous pouvons tomber sur celles des chimpanzés sauvages, nos voisins ! 

Les chimpanzés marchent sur leurs quatre membres et se relèvent parfois pour se saisir d'un tronc pour grimper dans un arbre, pour voir un peu plus loin lorsqu'ils sont à la lisière d'une forêt/savane, pour traverser un cour d'eau ou encore pour saisir fruits et outils... 

Les membres postérieurs marquent au sol comme si nous, homo sapiens, marchions pieds nus. Quand aux membres antérieurs, les bras, les chimpanzés se reposent sur les deuxièmes phalanges. La lourdeur de certains chimpanzés et les km parcourus provoquent parfois des cales osseuses qui ne leur font pas mal mais qui sont plutôt des (dé)formations au niveau des deuxièmes phalanges, aidant l'individu à mieux supporter les efforts physiques. 

Essayer chez vous de vous déplacer sur vos deuxièmes phalanges, ce n'est pas facile du tout.  

Photo : Mary SWIFT

Photo : Jacques GILLON

Photo : Jacques GILLON

mercredi 18 janvier 2017

Les adultes de demain

Le programme d'éducation continue ! Ces certificats et sourires sont un beau retour de nos efforts en matière d'éducation au Cameroun. Les élèves sont initiés à la protection des grands-singes, étudient ce qu'est le métier de soigneur, et découvrent les sentiments et vie des chimpanzés !


Photo Sandra Casti