vendredi 20 septembre 2019

La "Petite" Gnala


« La petite Gnala » devient si grande! 😃

Difficile de croire que cette « petite » aura six ans en décembre prochain! C’est un plaisir de voir Gnala se développer et devenir une femelle forte et impertinente, et nous sommes très heureux de lui prodiguer des soins tout au long de sa vie au Centre Sanaga-Yong.💚

Crédit photo : Dana Vion

jeudi 19 septembre 2019

Des nouvelles de Bouka!

Regardez le petit Bouka recouvert de boue! 😁

Ce p’tit gars ADORE jouer dans les flaques laissées dans son enclos après la pluie! L’ancien directeur adjoint Sean Brogan a photographié Bouka alors qu'il se couvrait le visage d'eau boueuse, qui finissait par lui faire un masque!😅

Nous sommes vraiment reconnaissants d'avoir Bouka en sécurité au Centre de Sauvegarde pour Chimpanzés Sanaga-Yong et nous adorons le voir s'épanouir tel un p’tit gars enjoué et confiant!

Il s’est complètement remis de décembre 2018 lorsqu'il a contracté une méningo-encéphalite bactérienne, une maladie mortelle que nous observons rarement dans notre région du Cameroun. Pendant plusieurs jours, Bouka a été paralysé et s'est battu pour sa vie, tandis que notre équipe de vétérinaires le traitait avec des antibiotiques et le soignait 24h/24. La méningoencéphalite tue souvent. Et si les victimes survivent, la récupération est généralement lente et incomplète. Ils peuvent être totalement ou partiellement paralysés. Nous savions donc que même si Bouka survivait à l’infection, son avenir resterait incertain.

Bouka a prouvé une fois de plus qu'il incarnait vraiment ce que son nom signifie: "Vaincre". En deux semaines, notre petit Bouka s'est complètement rétabli! Il continue à s'épanouir des mois après sa maladie et profite pleinement de la vie à SYCR.💚

mercredi 18 septembre 2019

Kiki

La fondatrice et directrice du Centre Sanaga-Yong, la Dre Sheri Speede, a pris cette photo de notre cher Kiki un après-midi alors qu'il se détendait à l'ombre. Voir Kiki à l’extérieur après tant d'années emprisonné dans une cage est la raison pour laquelle nous faisons ce que nous faisons.

L’histoire de Kiki est bouleversante : Au printemps 1999, la Dre Sheri Speede a découvert Kiki et sa compagne dans une petite cage en béton d'un hôtel de la ville côtière de Kribi, au Cameroun. Les deux chimpanzés étaient des adultes et avaient environ quinze ans à l'époque. Kiki et sa compagne étaient nourris régulièrement et, malgré leurs conditions de vie déplorables, étaient en meilleure santé que deux autres adultes qui devaient ensuite être conduits au sanctuaire. Sheri a promis de sauver Kiki et son amie dès que possible.

L’occasion suivante pour la Dre Speede de rendre visite à Kiki s’est présentée en novembre 1999 et ce qu’elle a découvert fût déchirant. La personne qui nourrissait les chimpanzés était partie en septembre et aucun remplaçant n'avait été embauché. L’amie de Kiki était morte de faim. Kiki, horriblement émacié et à peine vivant, avait refusé pendant des jours de laisser quiconque sortir son corps de la cage de béton insalubre.

En arrivant au sanctuaire, son doux tempérament en a fait un favori du personnel du Centre. Explorer sa grande enceinte boisée, après avoir enduré un enfermement si strict pendant tant d'années, a procuré à Kiki beaucoup de bonheur. Il a rapidement été présenté à un groupe de chimpanzés juvéniles avec lesquels il aimait jouer. Aujourd'hui, les jeunes de son groupe sont tous adultes, mais Kiki est toujours le dominant et adore rire et jouer 💚